Horaire du temps des Fêtes - Consultez la liste des changements
Recherche
Recherche

Déneigement

Souffleuse qui souffle de la neige dans un camion

Les diverses opérations hivernales sont planifiées en considérant quatre grandes préoccupations :

  • La sécurité
  • La fluidité
  • Le développement durable et la saine utilisation du sel de voirie (fondant)
  • L’équité des services et la saine gestion des fonds publics

Afin de faciliter les interventions d'entretien hivernal et de garantir leur propre sécurité, les automobilistes et les citoyens sont appelés à faire leur part.

  • Niveaux de service


    La Ville de Blainville distingue quatre niveaux de service pour ses rues.

    Visualisez-les sur la carte interactive

    Niveau 1 : Boulevards, chemins et collectrices majeurs

    • Épandage préventif avant les précipitations, au besoin
    • Tassement de la neige, dès le début des précipitations
    • Épandage au besoin, en simultané aux opérations de tassement, visant à sécuriser le tronçon lorsque nécessaire
    • Déneigement des trottoirs, dès une accumulation de 2,5 cm
    • Épandage sur les rues et les trottoirs, une fois le nettoyage final complété
    • Ramassage de la neige sur les deux côtés de la rue, là où des trottoirs sont présents, dès une accumulation de 10 cm

    Niveau 2 : Écoles et corridors scolaires

    • Épandage préventif avant les précipitations, au besoin
    • Tassement de la neige dès le début des précipitations
    • Épandage, au besoin, en simultané aux opérations de tassement visant à sécuriser le tronçon lorsque nécessaire
    • Déneigement des trottoirs, dès une accumulation de 2,5 cm
    • Épandage sur les rues et trottoirs, une fois le nettoyage final complété
    • Épandage en bordure de rue, sur l’un des côtés de rue, en l’absence d’un trottoir
    • Ramassage de la neige devant les trottoirs ou au moins un des côtés de la rue, dès une accumulation de 10 cm
    • Ramassage de la neige devant les débarcadères, dès la 2e nuit des activités de ramassage de la neige

    Niveau 3 : Autres boulevards, collectrices, chemins ou secteur à haute densité

    • Épandage préventif avant les précipitations, au besoin
    • Tassement de la neige, dès le début des précipitations
    • Épandage, en simultané, aux opérations de tassement de la rue pour sécuriser le tronçon lorsque nécessaire
    • Déneigement des trottoirs, dès une accumulation de 2,5 cm
    • Épandage sur les rues et les trottoirs, une fois le nettoyage final complété
    • Ramassage de la neige devant les trottoirs ou au moins un des côtés de la rue, si présence de bordure et qu’un espace pour entasser la neige est absent (piste cyclable non dégagée ou zone de stationnement interdit permettant une accumulation de neige), dès une accumulation de 10 cm

    Niveau 4 : Rues des secteurs résidentiels et des parcs industriels

    • Tassement de la neige, dès une accumulation de 2,5 cm
    • Épandage en simultané aux opérations de tassement uniquement pour les endroits avec des côtes
    • Nettoyage final des rues la première nuit suivant la fin des précipitations
    • Épandage sur les rues et les trottoirs, dans la journée suivant le nettoyage final, visant à retrouver un tronçon ayant un fond de neige durcie
    • Advenant de nouvelles précipitations, l’épandage sera suspendu et devra reprendre du début, une fois le nouveau nettoyage final terminé
    • Aucun ramassage de neige

    Note : Au besoin, l’élargissement de la rue sera effectué via le soufflage en rive. Cette activité est généralement réalisée une ou deux fois par hiver. Advenant des enjeux de sécurité ou de visibilité, il faut aviser le Service des travaux publics au 450 434-5348. Des mesures particulières pourront être prises pour corriger toute situation à risque.

  • Utilisation de fondant écoresponsable

    L’utilisation de fondant (sel de voirie) et d’abrasif (pierre concassée) est utile afin de rétablir les conditions routières suivant une précipitation. Généralement, l’utilisation du fondant est préférée afin de faire disparaître la neige. Malheureusement, il n’est pas toujours possible ou souhaitable d’avoir recours à des fondants.

    En effet, le sel de déglaçage est un produit extrêmement corrosif qui endommage le béton et les végétaux. 1 kg de sel peut également contaminer jusqu’à 1500 litres d’eau. C’est pourquoi le gouvernement du Québec a créé en 2011 la Stratégie québécoise pour une gestion environnementale des sels de voirie. Blainville a d’ailleurs été la première ville à y adhérer.

    Heureusement, il existe des alternatives au sel de voirie. La Ville de Blainville utilise de l’abrasif (pierre concassée) soit pur, soit mélangé avec du sel de voirie. L’abrasif permet d’offrir de la traction tout en aidant le soleil à réchauffer la chaussée (dû à sa couleur foncée).

    Plusieurs municipalités utilisent le sable plutôt que l’abrasif pour des raisons de coûts. Le sable étant plus rond et moins gros, il offre moins de traction que la pierre et nécessite beaucoup de nettoyage le printemps venu. Pour ces différentes raisons, le sable n’est pas utilisé à Blainville.

    Ainsi, Blainville a diminué, depuis 2007, de près de 45% sa quantité de sel de déglaçage utilisée au profit d’une meilleure utilisation des abrasifs. Toutefois, sachant que l’utilisation de produits alternatifs au sel de déglaçage peut coûter jusqu’à 17 fois plus cher (produits prétrempés, jus de betterave, copeaux de bois, etc.), le sel est encore utilisé par la Ville, mais uniquement à des moments et des endroits où son efficacité est éprouvée.

    Lieux protégés

    Pour des raisons environnementales, certains lieux sont protégés. Ainsi, aucun épandage de fondants n’est fait dans les secteurs suivants :

    • Blainville-sur-le-Lac
    • Chambéry (excluant le boulevard Chambéry)
    • Boulevard Céloron, entre le chemin du Plan-Bouchard et le boulevard de la Seigneurie Ouest et entre le boulevard du Curé-Labelle et la rue George-Hériot

    La Ville peut toutefois procéder à l’épandage d’abrasifs.

    Moment de l’épandage

    Durant une tempête de neige, la Ville utilise généralement peu ou pas d’abrasifs ou de fondants, car ils se retrouveraient rapidement en bordure de rue avec la neige tassée. Ceux-ci sont plutôt utilisés lors du nettoyage final (après la tempête). L’épandage n’est pas systématique, mais effectué aux endroits qui doivent être sécurisés (arrêts, courbes, passages pour piétons, boîtes postales, côtes, etc.).

    Lors de situations particulières comme un épisode de verglas, un épandage systématique est effectué pour des raisons de sécurité. Parfois, un épandage préventif est même effectué, avant le début des précipitations, afin de retarder l’impact de ces dernières.

    Chaussée glissante sans précipitations

    Lorsqu’un endroit glissant et potentiellement dangereux est constaté, il faut communiquer avec le Service des travaux publics au 450 434-5348 ou formuler une requête en ligne.

  • Accumulations de neige et de glace aux abords des terrains

    Durant les opérations de déneigement, la Ville pousse, souffle et dépose la neige en bordure de la rue, dans les îlots ou à l’intérieur de l’emprise des terrains, ce qui peut augmenter le volume de neige sur certaines propriétés (ex. : terrains de coin). Il est également normal que des amas de neige se retrouvent dans l’entrée à la suite des opérations de déneigement municipales. Bien que la Ville soit sensible aux inconvénients que ces opérations peuvent causer, celles-ci doivent être maintenues pour assurer la sécurité publique. Enfin, il est de la responsabilité du citoyen de déposer ou de faire déposer la neige sur son terrain et non dans l’emprise (espace nécessaire pour le déneigement de la rue).

    Advenant des accumulations importantes de neige, des actions peuvent être entreprises, notamment pour élargir les rues et dégager les bornes d’incendie ainsi que les puisards. Ces opérations sont réalisées au besoin. Pour signaler une situation susceptible de présenter un risque pour la sécurité, il faut communiquer avec le Service des travaux publics au 450 434-5348.

    Lorsque les conditions climatiques le permettent, la Ville procède parfois à des opérations de déglaçage visant à enlever une épaisse couche de glace dans la rue. Dans un tel cas, les amas de glace laissés devant les entrées seront retirés par une seconde équipe, quelques minutes suivant le déglaçage. Par contre, advenant la présence d’une épaisse couche de glace dans l’entrée privée, une « marche » pourrait se former. Bien que la Ville soit sensible à ce phénomène et tentera de le limiter, il reviendra au citoyen de déglacer son entrée privée et/ou d’adoucir la « marche » créée par le déglaçage de la rue.

  • Responsabilités du résident

    Afin de maintenir un haut niveau de qualité de service lors des opérations de déneigement, la participation et l'implication des citoyens sont essentielles. En ce sens, la Ville a mis en place une réglementation afin d'éviter les nuisances sur la voie publique et ainsi faciliter le déneigement.

    Voici des éléments à respecter lors de la préparation en vue de la saison hivernale :


    Abris auto

    Les abris d'auto temporaires sont permis entre le 15 octobre et le 15 avril, mais doivent être érigés à 2 mètres de la chaussée ou de la bordure de rue et à 1 mètre du trottoir.

    Clôtures, bordures et piquets à neige

    Pour permettre le tassement de la neige, aucune haie, clôture, bordure, muret ou piquet de déneigement ne doit être planté ou érigé :

    • à moins de 1,5 mètre du trottoir public
    • à moins de 3 mètres de la bordure
    • à moins de 3 mètres du pavage existant (s'il n’y a ni trottoir ni bordure)

    Déneigeur privé

    Les citoyens qui ont recours à un déneigeur privé doivent s’assurer que l’entrepreneur détient un permis délivré par le Service des travaux publics. Une liste d’entrepreneurs certifiés à opérer sur le territoire de la Ville est mise à la disposition des citoyens.

    Consultez la liste des entrepreneurs

    Pendant ou après les précipitations, les citoyens doivent faire attention à certains éléments :

    Banc de neige en bordure de l’entrée

    La responsabilité de dégager le banc de neige laissé par les véhicules de déneigement de la Ville ou de ses sous-traitants devant les entrées privées revient au citoyen, peu importe la hauteur ou la largeur de l’andain.

    Bornes d'incendie

    Il est interdit d'enneiger une borne d'incendie pour une question évidente de sécurité. Tout contrevenant à cette règle s'expose à une amende.

    Puisard en façade

    Plusieurs citoyens ont devant leur propriété un puisard servant à capter l’eau dans le réseau d’égout pluvial de la Ville. Ce puisard doit rester dégagé afin d’éviter la formation de glace dans la rue, la collaboration des citoyens en ce sens est donc attendue. S’il devient gelé (l’eau ne s’écoule pas même lorsqu’il est dégagé), il faut communiquer avec le Service des travaux publics au 450 434-5348.

    Voie publique

    Il est interdit à toute personne de souffler, de pousser ou de déposer de la neige sur la chaussée et le trottoir à partir d’une propriété privée. Des avis seront transmis aux propriétaires et aux entrepreneurs en déneigement afin qu'ils respectent cette interdiction.

  • Responsabilités de l’automobiliste

    Conduite sécuritaire

    Les automobilistes qui utilisent le réseau routier municipal doivent tenir compte des efforts et des limites des interventions de la Ville afin d’adapter leurs déplacements (heure, trajet, durée prévisible).

    La Ville rappelle également que le Code de la sécurité routière stipule qu’il est nécessaire d’adapter sa conduite (réduction de la vitesse, augmentation des distances entre les véhicules, attention particulière) en fonction des conditions particulières, tel que la météo.

    Pneus d’hiver

    La Ville rappelle qu’il est obligatoire d’utiliser des pneus d’hiver entre le 1er décembre et le 15 mars. L’hiver pouvant être plus précoce, il est souhaitable de ne pas attendre la date limite réglementaire pour changer ses pneus.

    Stationnement

    Les automobilistes doivent stationner leur véhicule de manière à ne pas nuire aux activités de déneigement. Lorsque possible, il faut se stationner d’un seul côté de la rue ou sinon en alternance ou en quinconce aux autres véhicules afin de laisser un maximum de largeur au véhicule de déneigement, véhicules d’urgence, autobus et véhicules servant aux collectes d’ordures et de recyclage. Il est également recommandé de se stationner légèrement en retrait du trottoir (environ à 30 cm) de manière à faciliter le passage de l’équipement de déneigement de trottoir et le déneigement de ce dernier.

    Du 15 novembre au 21 mars, aucun véhicule ne doit être stationné sur la voie publique entre minuit et 7 heures, sauf aux endroits où un panneau en donne l'autorisation ainsi qu’aux détenteurs de vignettes permettant le stationnement de nuit. Un avis d’interdiction de stationner sera émis aux détenteurs de vignettes de stationnement lorsque les prévisions météorologiques nécessiteront le déclenchement d’opérations de déneigement.

    Du 15 novembre au 21 mars, la Ville de Blainville autorise les automobilistes à stationner leur véhicule dans l’un des seize stationnements alternatifs.

    Consultez la liste des stationnements alternatifs

    En cas de non-conformité, le personnel chargé du déneigement possède toute l’autorité nécessaire pour faire déplacer les véhicules qui entravent leurs opérations.

  • Réclamations pour les dommages causés par le déneigement

    Si des dommages sont causés à un terrain par les équipements de déneigement municipaux, la situation doit être signalée au Service des travaux publics, et ce, dès que les dommages sont constatés et au plus tard le 1er mai, en composant le 450 434-5348 ou en formulant une requête en ligne. Les réparations seront effectuées au cours du mois de mai. Avant de procéder à celles-ci, la Ville s’assurera que les dommages sont causés par ses équipements (et non par ceux d’un déneigeur privé, par exemple) et qu’ils ne sont pas liés au non-respect de la réglementation municipale.