Recherche
Recherche

Mesures d’urgence

Homme et enfant réfugiés sous une table

Il est important de connaître les risques pouvant survenir sur le territoire et de se préparer à faire face aux situations d’urgence.

Note : En cas de sinistres, il est important de surveiller la diffusion de renseignements ou d’instructions sur la situation et de suive les recommandations des autorités. Ces informations sont diffusées sur la page Facebook ou la page Twitter de la Ville de Blainville ou par l’intermédiaire des médias régionaux.

  • Accidents avec des matières dangereuses

    Aucune région du Québec n’est à l’abri d’un accident qui pourrait survenir lors d’un transport de matières dangereuses par camion, train, bateau ou pipeline. Un accident pourrait aussi se produire dans une entreprise qui utilise ou entrepose des matières dangereuses. Par exemple, il pourrait y avoir une émanation de produits toxiques, un déversement de substances dangereuses, un incendie ou une explosion. Lors de ces accidents, le danger pour la santé ou la sécurité de la population dépend principalement de la nature et des quantités de substances transportées ou entreposées.

    En cas d’incident en lien avec des substances chimiques ou biologiques, il faut composer le 9-1-1 et suivre les directives. Les autorités décideront s’il faut évacuer la demeure ou y rester confiné.

  • Chaleur accablante et extrême

    La chaleur accablante se caractérise par une température de 30 °C ou plus et un indice humidex (effet combiné de la température et du taux d’humidité) qui atteint ou dépasse 40. La chaleur accablante ou extrême peut provoquer de la sécheresse et entraîner des incendies de forêt. Elle présente un risque pour la santé des citoyens, en particulier pour la santé des personnes vulnérables.

    Conseils de prévention

    • Porter des vêtements légers
    • S’abriter sous un parasol, à l'extérieur, ou porter un chapeau à large rebord et bien aéré
    • Utiliser un écran solaire pour se protéger des rayons ultraviolets
    • Réduire ses efforts physiques, particulièrement au milieu de la journée, quand il fait le plus chaud
    • Boire beaucoup d'eau
    • Éviter de consommer des boissons alcoolisées
    • Passer au moins deux heures par jour dans un endroit climatisé ou frais
    • Prendre au moins une douche ou un bain frais par jour ou rafraichir sa peau plusieurs fois par jour avec une serviette mouillée
    • Fermer les rideaux et les stores pour maintenir la fraîcheur dans la maison
    • Ouvrir toutes les fenêtres le soir venu, s'il fait plus frais à l'extérieur
    • Utiliser la climatisation pour faire baisser la température plus rapidement dans la maison.

    En période de chaleur accablante, l’état de santé des bébés et des enfants peut se détériorer rapidement. Ne jamais laisser un enfant ou un bébé seul dans une voiture ou une pièce mal aérée, même quelques minutes.

    Les animaux de compagnie peuvent aussi souffrir de la chaleur. Il faut donc éviter de les laisser au soleil et leur donner de l’eau pour qu’ils puissent s’hydrater.

  • Confinement

    Lors d’une situation d’urgence, les autorités pourraient demander à des personnes de se confiner, c’est-à-dire de rentrer ou de rester à l’intérieur d’un bâtiment (école, résidence, lieu de travail, etc.), afin d’assurer leur santé et leur sécurité.

    Voici des situations qui peuvent demander un confinement :

    • Risque naturel (tornade, vents violents, etc.)
    • Intervention policière
    • Incendie à proximité avec fumée irritante
    • Événement impliquant des produits chimiques


    Quoi faire en cas de confinement?

    • Rentrer et rester dans le bâtiment qui se trouve le plus près
    • S’enfermer dans un endroit clos et de préférence sans fenêtre
    • Fermer toutes les fenêtres et portes du bâtiment
    • Arrêter les systèmes de ventilation
    • Rester informé de la situation
    • Trouver sa trousse de survie 72 heures
    • Résister à l’envie d’aller chercher ses proches (enfants à l’école, aînés en résidence, etc.). Le personnel de ces établissements veillera sur eux et est informé du processus à suivre en cas de confinement.
  • Évacuation d'urgence

    Voici des situations qui peuvent demander une évacuation :

    • Risque naturel (panne de courant prolongée, inondation, vents violents, etc.)
    • Intervention policière
    • Risque d’explosion
    • Incendie dans le bâtiment ou à proximité
    • Présence de monoxyde de carbone dans un bâtiment

    Si les autorités demandent d’évacuer le domicile, il faut le quitter immédiatement en prenant soin :

    • D’apporter sa trousse de survie
    • De porter des vêtements adéquats
    • De mettre ses animaux domestiques en sécurité
    • De laisser une note sur la table qui indique le moment du départ et le lieu de destination
    • De verrouiller les portes en partant

    Voici comment collaborer :

    • Écouter attentivement les directives des autorités et des secouristes
    • Toujours emprunter les trajets qui sont indiqués
    • Se rendre au lieu de rassemblement désigné par les autorités
    • Observer ce qui nous entoure et signaler ce qui semble anormal ou dangereux
    • Respecter les consignes

    Lors du retour à la maison, voici quoi faire :

    • Vérifier l’état de la maison pour en évaluer les dommages matériels
    • Utiliser une lampe de poche pour inspecter les lieux : il peut être risqué d’allumer les lumières
    • Vérifier l’état des appareils électriques
    • Communiquer avec des spécialistes pour tout problème électrique, de chauffage ou de gaz
    • Consommer de l’eau embouteillée jusqu’à ce que l'on confirme que l’eau est potable
    • Vérifier la nourriture au réfrigérateur et au congélateur : jeter tous les aliments périssables en cas de doute sur leur fraîcheur
    • N’utiliser le téléphone qu’en cas d’urgence : les équipes d’urgence et de rétablissement auront encore besoin des circuits téléphoniques pour un certain temps
  • Inondations : glace, frasil et crue printanière

    Les inondations surviennent surtout au printemps, à la fonte des neiges, et à l’été, lors de pluies diluviennes. Cependant, depuis quelques années, on remarque que la crue des eaux se produit même l’hiver.

    Avant l’inondation

    • S’assurer d'avoir une trousse d'urgence 72 heures et déterminer à l'avance d’un endroit où trouver refuge (famille, amis, etc.)
    • Vérifier le bon fonctionnement de la pompe d'évacuation (communément appelée « sump pump »)
    • Ranger en hauteur ou monter à l'étage supérieur les objets qui se trouvent au sous-sol ou au rez-de-chaussée
    • Protéger les entrées des bâtiments (fenêtres, portes, garage, etc.) au moyen d'une digue (muret) faite de sacs de sable
    • Suivre l'état des rivières et des conditions météo, ainsi que les recommandations de la Ville

    Pendant l'inondation

    • Fermer le gaz et l'électricité (si l'eau a commencé à monter, s’assurer d'avoir les pieds sur une surface sèche et utiliser un bâton de bois pour couper le courant)
    • Boucher le drain et les conduites d'égout au sous-sol en l'absence de clapet anti-refoulement
    • Suivre l'évolution de la situation à la radio, à la télévision ou sur Internet (pour surveiller la crue de la rivière des Mille Îles, consulter le site Internet de la Sécurité publique du Québec)
    • Respecter les consignes de sécurité transmises par les autorités
    • Ne pas utiliser de pompe à moteur utilisant un combustible (propane ou essence) à l'intérieur de la résidence afin d'éviter une intoxication au monoxyde de carbone

    Après l'inondation

    • Si les autorités le permettent et que la sécurité n’est pas compromise, réintégrer le domicile, de préférence le jour, car il est alors plus facile de constater les problèmes et les dangers (à l’arrivée, prendre des photos pour documenter les dommages causés à la résidence)
    • Consulter un électricien avant de rebrancher l'électricité
    • Faire vérifier par un professionnel tous les systèmes touchés (chauffage au mazout, réservoir à eau chaude, assainisseur d’eau, etc.)
    • Considérer comme potable l’eau provenant d’un réseau d’aqueduc, à moins d’un avis contraire diffusé par les autorités municipales responsables du réseau d’aqueduc (en cas de doute quant à la couleur, à l’odeur ou au goût de l’eau, communiquer avec les autorités municipales avant de la consommer)
    • Nettoyer les pièces contaminées par l'inondation : retirer l'eau et jeter tous les matériaux absorbants, tels que plaques de plâtre, laine minérale, tapis, bois pressé, etc.
    • Jeter tous les aliments et médicaments ayant été en contact avec l'eau
    • Porter attention à la présence de moisissures
    • S’assurer de l’intégrité de la structure (planchers, fondation, etc.)
    • Dresser un inventaire des dommages causés par l'eau à la propriété (avec photos ou vidéos à l'appui), puis informer la municipalité et l’assureur
    • Conserver tous les reçus et les preuves d'achat des biens endommagés pour les réclamations
  • Panne électrique

    Les pannes de courant sont souvent la conséquence de phénomènes météorologiques tels que des vents violents ou des tempêtes de neige ou de verglas. Elles sont normalement de courte durée. En hiver, en cas de longues pannes, les inconvénients sont plus graves pour la santé et la sécurité.

    Pendant la panne

    • Vérifier si la panne d'électricité se limite à une demeure (consulter le site Internet d’Hydro-Québec)
    • Si les résidences voisines ont du courant, vérifier les disjoncteurs
    • Si les résidences voisines n'ont pas de courant, alerter le fournisseur d’électricité
    • Fermer le plus grand nombre de disjoncteurs possible pour prévenir les surcharges ou les bris quand l’électricité reviendra
    • Fermer toutes les lumières (sauf une!)
    • Laisser un seul calorifère allumé en période hivernale et le régler à 15 °C, si possible (fermer tous les autres à l’aide des disjoncteurs)
    • Éviter d'ouvrir la porte du réfrigérateur et du congélateur
    • Ne jamais utiliser de barbecue, de réchaud ou de génératrice à l'intérieur; leur utilisation produit du monoxyde de carbone qui est toxique et possiblement mortel lorsqu’on le respire
    • Surveiller les instructions diffusées par les autorités à la radio (à manivelle, à piles ou dans l’auto) et sur Internet
    • Être vigilant avec l’utilisation des bougies
    • Ne pas utiliser d’appareils de chauffage d’appoint (au bois, au gaz, aux granules, à l’huile, etc.) s’ils n’ont pas été vérifiés et entretenus depuis plus d’un an

    Une fois le courant rétabli

    Par temps froid, il faut tout d'abord remettre en marche le système de chauffage. Si possible, commencer par diffuser de la chaleur aux endroits stratégiques, car une trop grande demande de plusieurs propriétés aura pour effet de faire sauter les disjoncteurs des transformateurs sur le réseau du fournisseur d'électricité.

    Intoxications alimentaires

    Tous les aliments avariés trouvés dans le réfrigérateur et le congélateur doivent être jetés.

    Réfrigérateur : Pour toute panne d'une durée de plus de six heures, un ménage s'impose parmi les aliments entreposés dans le réfrigérateur lorsque l'électricité revient.

    Congélateur : Rempli à pleine capacité, il peut conserver les aliments congelés pendant 48 heures, pourvu qu'il soit resté fermé. Un congélateur à demi rempli conserve les aliments congelés pendant 24 heures. La plupart des contrats d'assurance habitation prévoient une couverture spéciale en cas de perte des aliments gardés au congélateur.

  • Pénurie ou contamination d'eau potable

    Diverses circonstances peuvent entraîner une contamination de l'eau potable ou provoquer une pénurie, par exemple :

    • Bris d'aqueduc
    • Canicule de longue durée (sécheresse)
    • Inondation
    • Panne de courant prolongée
    • Déversement de produits chimiques dans le plan d'eau servant de réservoir d'eau potable
    • Présence de cyanobactéries (algues bleu vert)

    Lorsque nécessaire, la Ville de Blainville émet des avis d'ébullition ou de non-consommation de l'eau. Pour assurer sa santé et sa sécurité, il est important de respecter ces avis et de garder dans sa trousse d'urgence des bouteilles d'eau potable.

  • Tremblement de terre

    Un tremblement de terre est un phénomène géologique imprévisible qui provoque en surface des vibrations au sol. Les vibrations surviennent lorsque deux blocs de roc glissent brusquement le long d’une faille géologique. Elles se propagent à des vitesses atteignant plusieurs kilomètres par seconde dans la croûte terrestre et créent des mouvements de sol plus ou moins importants selon la puissance du choc.

    Pendant un tremblement de terre

    • Rester à l’intérieur et ne pas se précipiter dehors
    • S’éloigner des fenêtres, des miroirs, des cloisons de verre, des bibliothèques en hauteur, des foyers et des appareils d'éclairage
    • Se baisser, s’abriter sous un meuble solide et s’y agripper (si cela n’est pas possible, il faut se coller contre un mur et se protéger la tête et le cou avec ses bras)

    Après le tremblement de terre

    Vérifier son état de santé et l'état des personnes tout près. En cas de blessures, demander du secours. Les personnes en mesure de le faire peuvent administrer les premiers soins aux gens autour d’elles.


    Si on se trouve à l’intérieur :

    • Vérifier si le domicile est endommagé et évacuer si les dommages sont sérieux
    • Quitter également les lieux s'il y a un début d'incendie ou une fuite de gaz (en cas de fuite de gaz, fermer l'alimentation, couper l'électricité, n'allumer ni allumettes ni briquets et ouvrir les fenêtres avant de sortir)


    Si on se trouve à l’extérieur :

    • Ne pas entrer dans le domicile s'il est endommagé
    • Ne pas pénétrer dans un autre bâtiment endommagé, même s'il inspire confiance
    • Attendre et écouter les consignes de sécurité avant de réintégrer le domicile ou un autre bâtiment


    Lien utile

  • Vents violents

    Les vents violents peuvent provoquer des inondations, des crues printanières, des mouvements de sol, des bris de barrage, du verglas, des feux de forêt ou des ondes de tempête. Ces conséquences amènent leurs lots de dommages : toitures de maison arrachées, pannes d'électricité prolongées, arbres déracinés, etc.

    En cas d'alerte météorologique de vents violents, il est important de suivre les messages d'alerte météorologique à la radio, à la télévision ou sur Internet. Il est conseillé de remiser et d’attacher solidement tout ce que le vent pourrait emporter : meubles de jardin, barbecue, bacs à ordures, antenne parabolique, etc.

    À l’intérieur

    • Réunir les membres de la famille en un lieu sûr (sous-sol ou meuble solide)
    • S’éloigner des portes et des fenêtres.
    • Éviter de prendre l'ascenseur lorsqu’on habite un immeuble d'appartements
    • Évacuer la maison mobile, car elle pourrait être emportée par le vent

    À l'extérieur

    • Rechercher à se réfugier dans un bâtiment sûr

    Après les vents

    • Faire attention aux débris et ne pas toucher aux fils électriques (si ceux-ci sont tombés, communiquer avec Hydro-Québec)

    Liens utiles