John Tapp, sept maires, mille réalisations

John Tapp

John Tapp, maire de la municipalité de 1951 à 1958 et coloré personnage, a marqué  l’histoire à sa façon à l’époque où le territoire de Blainville était défini comme la paroisse de Sainte-Thérèse.

 

En 1942, il acquit un vaste terrain sur lequel il fait construire son fameux musée-zoo, près de la 84e Avenue, à l’emplacement approximatif de l’actuel hôtel Le Mirage. Outre une vaste collection d’animaux empaillés et d’objets du terroir, le musée proposait aux visiteurs de contempler plusieurs animaux vivants, dont canards et lions. Impliqué dans sa communauté, monsieur Tapp transportait les élèves de la paroisse et les recevait gratuitement à son musée une fois par année.  Faute de relève, le musée ferma ses portes en 1958. Les plus anciens policiers de Blainville se rappellent encore le charme rustique de la cage à lions qui, à sa mémoire, fut réutilisée comme cellule dans le premier poste de police, jusque dans les années 1970.

 

Afin de rendre hommage à ce personnage plus grand que nature, le comité d’histoire de la Ville de Blainville réalisé plusieurs capsules vidéo présentant différents aspects de la vie de John Tapp.

Sept maires

Depuis 1968, sept maires ont dirigé la Ville de Blainville. Chacun d’eux, à sa façon, a contribué à façonner le Blainville que nous connaissons aujourd’hui.

  • Roger Boisvert | 1968-1973
  • André De Carufel | 1973-1977
  • Paul Mercier | 1977-1993
  • Oneil Charron | 1993 (août à octobre)
  • Pierre Gingras | 1993-2005
  • François Cantin | 2005 à 2013
  • Richard Perreault | 2013 à aujourd’hui