Historique

Une ville dynamique grâce à son territoire et aux gens qui y habitent

Le territoire actuel de Blainville, issu de la seigneurie de Blainville, s’ouvre à la civilisation vers 1750 avec la construction d’un manoir et d’un moulin aux abords de la rivière des Mille Îles.

 

La Ville de Blainville tire son nom du seigneur Jean-Baptiste Céloron de Blainville, vaillant militaire décédé au combat en 1756. À la suite du mariage de Suzanne Piot de Langloiserie (1700-1769) à Louis-Jean-Baptiste de Céloron de Blainville (1696-1756) en 1730, la part de la seigneurie dont elle a hérité de son père et qu’elle apporte comme dot deviendra le territoire de l’actuelle ville de Blainville.

 

En 1836, on assiste à la création de la paroisse de Sainte-Thérèse. Plus près de nous, en 1940, c’est-à-dire au moment de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement du Canada construit sur le territoire de Blainville une importante usine de munitions, le Camp Bouchard. Cette usine emploiera jusqu’à 6 000 travailleuses et travailleurs.

 

Ce n’est toutefois que le 29 juin 1968 que Blainville obtient officiellement son statut de ville.