Conseils de sécurité

Accumulation de neige

N’oubliez pas de déneiger votre toiture. La neige qui s’y accumule peut représenter un danger et provoquer un affaissement.

 

Si vous êtes locataire et que vous avez accès à la toiture, vérifiez les accumulations de neige qui s’y trouvent. Si nécessaire, communiquez avec votre propriétaire pour lui demander de procéder au déneigement.

 

Affaissement

Les principaux signes d’un affaissement de la toiture sont des fissures sur les murs intérieurs et des portes intérieures qui coincent. Dans le cas où ces signes sont visibles, communiquez avec le 911 pour demander qu’on vérifie l’état de la toiture.

 

Entretien des bornes d’incendie en hiver

Lorsque vous déneigez votre propriété, il est interdit d’ensevelir les bornes d’incendie sous la neige. Un dégagement de 1,5 m (5 pi) autour des bornes est nécessaire afin que les pompiers puissent y accéder rapidement. Informez votre entreprise de déneigement de l’importance de ne pas accumuler de neige autour des bornes d’incendie.

 

Accès aux issues de secours

Il est important de maintenir les issues de secours de votre maison bien dégagées. En situation d’urgence, vous devez pouvoir les utiliser pour évacuer votre domicile.

 

Si vous êtes propriétaire d’un multilogement, vous devez déneiger toutes les issues des logements de vos locataires.

 

Dans tous les cas, le déneigement doit permettre un accès jusqu’à la voie publique.

Articles de fumeur

Les articles de fumeur sont à l’origine d’environ un incendie sur cinq. Les incendies allumés par des enfants qui jouent avec des allumettes ou un briquet représentent la plus grande cause de décès chez les moins de 6 ans.

 

Quelques conseils

  • Les briquets et allumettes devraient toujours être rangés hors de la vue et de la portée des enfants.
  • Personne ne devrait fumer au lit, dans un local contenant des produits inflammables ou en travaillant avec des liquides volatils, comme des solvants.
  • Une cigarette qui brûle dans un cendrier ne devrait pas être laissée sans surveillance.
  • Les cendriers utilisés devraient être sécuritaires et à large rebord.
  • Un cendrier ne devrait jamais être déposé sur une surface instable, comme le bras d’un fauteuil.
  • Le contenu d’un cendrier ne devrait jamais être vidé dans une poubelle.

Avertisseur de fumée

Vérifiez tous les mois la pile de vos avertisseurs de fumée en vous servant du bouton d’essai. Cette vérification doit être faite par un adulte, mais les enfants sont invités à y participer en rappelant à leurs parents l’importance de cette procédure.

 

Pour vérifier le bon fonctionnement de votre avertisseur de fumée, remplacez d’abord la pile, puis effectuez les tests suivants. Si ces actions déclenchent l’alarme, votre appareil fonctionne bien. Dans le cas contraire, changez de nouveau la pile, puis testez encore une fois l’appareil. S’il ne fonctionne toujours pas, il est défectueux. Vous devez alors le remplacer.

 

Pour vérifier que l’alarme de l’avertisseur de fumée se déclenche :

  • Appuyez sur le bouton « test »;
  • Éteignez une bougie près de l’appareil, ce qui provoquera de la fumée.

 

Afin de vous assurer de la parfaite efficacité d’un avertisseur de fumée, vous devriez le remplacer lorsque la date inscrite à l’intérieur du boîtier par le fabricant est échue. Un bon avertisseur de fumée doit porter les homologations ULC (Underwriters Laboratories of Canada) ou ACNOR (Association canadienne de normalisation).

 

Comment choisir un avertisseur de fumée?

  • L’avertisseur de fumée à ionisation est le plus courant; on l’installe près des chambres à coucher.
  • Il n’est pas optimal d’installer un avertisseur de fumée près de la cuisine; il pourrait être déclenché inutilement lors du fonctionnement de certains appareils électroménagers, comme le grille-pain. Il est toutefois recommandé de vous munir d’un extincteur portatif pour la cuisine. Évitez également d’installer un avertisseur de fumée près de la salle de bain, car la vapeur d’eau chaude pourrait le déclencher inutilement.
  • L’avertisseur muni d’une pile longue durée au lithium constitue un choix avantageux. La pile, située dans un compartiment scellé, a une durée de vie de dix ans.
  • Si un occupant est sourd ou malentendant, il est recommandé d’installer des avertisseurs de fumée qui combinent une lumière stroboscopique et du son.
  • Dans les constructions neuves, l’avertisseur de fumée doit être relié au système électrique. Il devrait idéalement contenir une pile d’appoint en cas de panne de courant.

 

Changez la pile de vos avertisseurs deux fois par année

À chaque changement d’heure, soit deux fois par année, il est recommandé de changer la pile de tout avertisseur de fumée et de procéder à son nettoyage en passant délicatement l’aspirateur à l’intérieur du boîtier. L’utilisation de piles rechargeables n’est pas recommandée.

 

  • N’oubliez pas de récupérer vos vieilles piles (déposables à l’écocentre et aussi aux endroits suivants : aréna, casernes de pompiers 7 et 8, centre communautaire, Centre récréoaquatique, hôtel de ville et Complexe municipal).

 

Si l’alarme de votre avertisseur de fumée se déclenche en pleine nuit, mettez à exécution votre plan d’évacuation.

 

Où installer vos avertisseurs de fumée?

  • À chaque étage de votre résidence.
  • À proximité des chambres à coucher.
  • Dans les chambres où l’on dort la porte fermée.
  • Au plafond, à au moins 50 cm d’un luminaire ou d’un plafonnier.

Avertisseur de monoxyde de carbone

Un avertisseur de monoxyde de carbone est le seul appareil capable de détecter ce gaz. C’est pourquoi il est obligatoire que des avertisseurs de monoxyde de carbone soient installés lorsqu’il y a un appareil à combustion dans la résidence ou qu’un accès direct existe entre la résidence et un garage de stationnement intérieur.

 

Ces appareils sont en vente dans les quincailleries et les magasins à grande surface.

 

Installez votre avertisseur de monoxyde de carbone près des chambres à coucher pour pouvoir entendre l’alarme pendant votre sommeil.

 

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone?

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore et mortel. Comme vous ne pouvez ni le voir, ni le goûter, ni le sentir, il peut vous tuer avant même que vous n’ayez constaté sa présence. Il est dangereux surtout lorsqu’il se trouve dans un environnement fermé comme votre résidence.

 

Dans une résidence, tous les appareils de combustion de matières organiques comme le bois, le mazout, le gaz naturel, le gaz propane et l’essence automobile produisent du monoxyde de carbone.

 

Comment reconnaître les symptômes d’intoxication?

Les symptômes sont semblables à ceux d’autres maladies, comme la grippe. Pour une intoxication faible, il peut s’agir de maux de tête, de fatigue, d’étourdissements et de confusion. Il y a deux indices pour reconnaître l’intoxication au monoxyde de carbone dans votre maison :

  • D’autres membres de la famille ont les mêmes symptômes;
  • Vous vous sentez mieux lorsque vous vous absentez de la maison pendant un certain temps.

 

Comment éviter l’accumulation de monoxyde de carbone dans la maison?

Lorsque vous utilisez un appareil qui produit du monoxyde de carbone, il faut prévoir une prise d’air extérieure pour alimenter le brûleur de l’appareil ou la combustion du foyer. Une cheminée bien propre et dégagée favorisera l’évacuation des gaz de combustion. De plus, il est important que la pression à l’intérieur de la maison soit la même que celle à l’extérieur, sinon une partie des gaz de combustion, comme le monoxyde de carbone, restera à l’intérieur. La seule façon d’équilibrer la pression à l’intérieur de la maison lorsqu’on utilise un appareil à combustion de matières organiques, c’est d’utiliser une prise d’air appropriée. Ainsi, si votre cheminée évacue 20 m d’air à l’extérieur, il faut prévoir en faire entrer 20 m par la prise d’air.

 

Pourquoi le barbecue doit-il toujours rester à l’extérieur de la maison?

Le barbecue produit de grandes quantités de monoxyde de carbone. C’est pourquoi il faut l’utiliser exclusivement à l’extérieur. De même, la bouteille de propane ne doit jamais être remisée à l’intérieur d’une maison ou d’un cabanon. Si une fuite de gaz propane provenant de la bouteille remisée à l’intérieur survenait, il y aurait des risques d’intoxication mortelle et d’incendie.

 

Quelques règles de sécurité pour le garage

Le garage est souvent utilisé pour remiser et réparer le moteur d’une tondeuse, d’une souffleuse ou d’une automobile. On y trouve aussi des liquides inflammables, comme de la peinture, de l’essence et des solvants. De là l’importance de bien ventiler le garage, surtout lorsqu’on y travaille. Si vous devez faire fonctionner un moteur, assurez-vous que la porte du garage est toute grande ouverte pour éviter une intoxication au monoxyde de carbone.

 

Pourquoi avons-nous des problèmes avec le monoxyde de carbone aujourd’hui?

Par le passé, nos ancêtres chauffaient les maisons au bois sans problème. À cette époque, les maisons n’étaient pas aussi étanches qu’elles le sont aujourd’hui. Fenêtres, portes et murs laissaient passer beaucoup d’air.

 

De nos jours, les maisons sont très étanches et très bien isolées. La prise d’air devient la seule entrée pour permettre le bon fonctionnement des appareils de chauffage et l’équilibre des pressions extérieures et intérieures de la maison.

 

Ainsi, si vos appareils sont bien entretenus et que vous avez une prise d’air appropriée et un détecteur de monoxyde de carbone fonctionnel, vous devriez être en sécurité.

 

Si vous soupçonnez la présence de monoxyde de carbone dans un lieu, évacuez rapidement celui-ci et composez le 911.

 

Prévenez les intoxications au monoxyde de carbone

En tout temps, suivez les instructions du fabricant concernant l’utilisation et l’entretien des divers systèmes ou appareils installés dans votre résidence.

 

Véhicules à moteur (automobile, motoneige, motocyclette)
Ne laissez pas fonctionner une automobile dans votre garage, même si la porte de celui-ci est ouverte. L’hiver, quand votre voiture est au garage, assurez-vous que la sortie extérieure est bien déneigée avant de mettre le moteur en marche.

 

Systèmes de chauffage (fournaise, poêle et foyer)
Vérifiez chaque année vos appareils de chauffage à combustion ainsi que l’état de votre cheminée et des conduits d’évacuation.

 

Appareils électroménagers fonctionnant au gaz ou au propane (cuisinière, réfrigérateur, sécheuse et chauffe-eau)
Installez un avertisseur de monoxyde de carbone dans chaque pièce où se trouvent de tels appareils. Il existe sur le marché des détecteurs combinés servant à détecter le gaz naturel ou le gaz propane et le monoxyde de carbone. Ils peuvent être une option intéressante.

Barbecue

Lorsque vous transportez une bouteille de propane

  • Gardez le robinet fermé et mettez le bouchon de sécurité, même lorsque la bouteille est vide.
  • Maintenez-la debout, dans un lieu bien aéré.
  • Déposez-la délicatement.
  • En voiture, immobilisez-la, par exemple à l’aide d’un cageot de plastique utilisé pour le transport du lait.
  • Ne laissez jamais une bouteille de propane dans un véhicule pendant une longue période de temps.
  • Tenez-la éloignée de la chaleur et des flammes.

 

Lorsque vous utilisez votre bouteille de propane

  • Fixez-la sur une base solide, loin de toute source de chaleur excessive.
  • Lors du branchement de la bouteille, vous observerez que le robinet a un filetage vers la gauche. Il ne peut être fixé que sur des appareils approuvés pour une utilisation au propane.
  • Après avoir branché la bouteille, vérifiez la présence éventuelle de fuites avec de l’eau savonneuse ou un détecteur de fuites. N’utilisez JAMAIS une allumette ou une autre source de flamme nue.
  • Ouvrez à fond le robinet de la bouteille pour une utilisation adéquate.
  • Utilisez toujours un détendeur.
  • Ne laissez pas la bouteille de propane devenir trop chaude pour éviter de faire augmenter la pression.

 

Lorsque vous n’utilisez PAS votre bouteille de propane

  • Fermez le robinet complètement, même lorsque la bouteille est vide.
  • Mettez le bouchon de sécurité en place.
  • Protégez le robinet : un robinet abîmé peut fuir.
  • Rangez la bouteille loin des flammes et des sources de chaleur.
  • Lorsque vous ne l’utilisez pas, rangez la bouteille à l’extérieur dans un endroit bien aéré.
  • Déposez-la debout dans un endroit sûr, loin des flammes nues et de la chaleur vive.

Canicule

Voici quelques conseils pour limiter les risques d’incendie durant les périodes chaudes et les canicules :

  • Réduisez au minimum la quantité d’éléments combustibles qui se trouvent près de votre résidence : circulaires et courrier, bacs à déchets et de recyclage, déchets végétaux, etc.
  • Gardez humides les aménagements paysagers en bordure de votre maison – plates-bandes, jardinières, paillis – tout en respectant le règlement sur l’arrosage.
  • Utilisez des auvents, des rideaux ou du treillis d’intimité résistant aux flammes.
  • Débarrassez-vous des articles de fumeur, des cendres chaudes et autres de manière sécuritaire.
  • Ne laissez jamais de bougies et de torches allumées ou de feux de foyer sans surveillance.
  • Employez des rallonges électriques portant la mention « usage extérieur » et évitez de les utiliser en permanence. Elles sont conçues pour un usage temporaire seulement.

Chauffage

Chaque année, les appareils de chauffage, permanents ou d’appoint (foyer, poêle à bois, etc.), causent de nombreux incendies. Une installation défectueuse, une mauvaise utilisation ou un entretien inadéquat peuvent être à l’origine d’un brasier.

 

Quel que soit le combustible utilisé (gaz naturel, propane, mazout, bois, granules ou anthracite), confiez l’installation et l’entretien de votre système de chauffage à un entrepreneur spécialisé détenant une licence appropriée de la Régie du bâtiment du Québec. Une vérification du système devrait être faite chaque année par un tel spécialiste, de préférence avant le début de l’hiver.

 

Chauffages d’appoint

  • Maintenez une distance libre d’au moins 1 m entre les appareils portatifs et les matériaux combustibles tels que murs, meubles, papier, tentures ou draperies.
  • Lors de l’utilisation d’un appareil de chauffage au kérosène, laissez-le refroidir avant de refaire le plein. Ravitaillez l’appareil à l’extérieur du bâtiment, loin de toute source de chaleur.
  • Prévoyez un apport d’air frais suffisant lorsque l’appareil est en marche en laissant par exemple une fenêtre entrouverte; suivez les recommandations du fabricant à cet effet.
  • Évitez d’utiliser une rallonge pour brancher des appareils électriques de chauffage d’appoint et ne coupez jamais la protection de mise à la terre des fiches électriques.
  • Utilisez le calibre de fusible approprié au circuit à desservir.
  • Prévoyez toujours une seconde porte de sortie en cas d’incendie.

Extincteur portatif

Un extincteur portatif en bon état de fonctionnement permet d’éteindre un début d’incendie en attendant l’arrivée des pompiers et de limiter ainsi les dégâts. Facile à utiliser, il constitue une excellente mesure de sécurité.

 

Il existe plusieurs types d’extincteurs pouvant éteindre différents types d’incendies. Lors de l’achat d’un tel appareil, il faut s’assurer que l’extincteur choisi conviendra aux types de combustibles présents dans la résidence.

 

L’extincteur portatif idéal pour la maison est de type à poudre ABC d’une capacité minimum de cinq livres. Il est recommandé de choisir un appareil dont la capacité d’extinction est identifiée par le code 2A-10BC, muni d’un manomètre, rechargeable et approuvé par un laboratoire d’essai agréé au niveau national (ex. : ULC).

 

Types d’incendies possibles – résidentiel et commercial

 

Choisissez un extincteur de type ABC :

 

A Combustibles ordinaires (bois, papier, tissu, caoutchouc, etc.) Identifié par :

B Liquides inflammables (mazout, essence, graisse de cuisson, solvants, etc.) Identifié par :

C Matériel électrique sous tension (câblage, panneau électrique, moteur électrique, etc.) Identifié par :

 

Autres types d’incendies possibles – industriel

 

D Métaux combustibles (aluminium, magnésium, sodium, zirconium, etc.) Identifié par :

K Feux d’appareils ou de graisse de cuisson : friteuse commerciale, huile à cuisson, graisse, beurre, etc Identifié par :

 

Où installer vos extincteurs portatifs?

  • Installez-les bien en vue et près d’une sortie; ils doivent être situés à portée de main, donc pas trop haut, mais hors de la portée des enfants, donc pas trop bas.
  • Gardez-les éloignés de la cuisinière et des appareils de chauffage.
  • Ne retirez pas l’étiquette indiquant la date de la dernière inspection ou du dernier entretien.

 

Conseils supplémentaires

  • Ne mettez jamais votre vie en danger en tentant de jouer au héros. Si le feu est trop important ou si vous craignez pour votre sécurité, sortez de la maison immédiatement et attendez l’arrivée des pompiers.
  • Si le feu ne s’éteint pas ou si la pièce se remplit de fumée, mettez votre plan d’évacuation à exécution.
  • L’extincteur portatif doit être rechargé après chaque utilisation. Pour connaître la liste des fournisseurs qui offrent ce service, consultez l’annuaire PagesJaunes.ca, sous la rubrique « Extincteurs ».

 

Pour bien entretenir vos extincteurs portatifs

  • Vérifiez le manomètre pour que la pression soit adéquate. L’aiguille doit se trouver dans la plage appropriée, généralement de couleur verte.
  • En ce qui concerne la maintenance, vous pouvez la faire vous-même : retournez l’extincteur à l’envers et donnez-lui des petits coups afin de déplacer la poudre à l’intérieur. Il est toutefois suggéré de faire vérifier annuellement vos extincteurs portatifs par une personne qualifiée.
  • L’extincteur portatif à usage unique (de type ABC) a une durée de vie de six ans. Il faut s’en procurer un nouveau dès qu’il est périmé.
  • L’extincteur portatif rechargeable nécessite un entretien précis. Notez que les directives liées à l’inspection peuvent différer selon les modèles et les fabricants. Il est donc important de prendre connaissance du manuel de l’utilisateur et des spécifications du fabricant.

 

Entretien selon le type d’extincteur

 

  Eau sous pression Poudre chimique Gaz carbonique
Entretien annuel annuel annuel
Remplissage aux 5 ans aux 6 ans aux 5 ans
Test hydrostatique aux 5 ans aux 12 ans aux 5 ans

 

Feu de cuisson

Les incendies attribuables à la friture sont la principale cause des incendies résidentiels au pays. Redoublez donc de prudence lorsque vous faites frire des aliments. Voici quoi faire si une marmite ou une casserole prend feu :

  • Étouffez les flammes en couvrant la marmite d’un couvercle;
  • Éteignez immédiatement le rond;
  • Utilisez du bicarbonate de soude sur un feu attribuable à la friture se produisant dans un contenant peu profond. Évitez d’employer de la farine, qui peut provoquer une explosion;
  • N’allumez jamais la hotte, car cela pourrait avoir pour effet d’étendre l’incendie.
  • Ne jetez jamais d’eau sur un feu attribuable à la friture.

Feu extérieur et foyer

À Blainville, il est interdit de faire un feu à ciel ouvert et de brûler des déchets, des feuilles ou d’autres matières. Il est également interdit d’utiliser des feux d’artifice sans avoir préalablement obtenu l’autorisation du Service de la sécurité incendie, en appelant au 450 434-5206, poste 5492. Les feux en plein air sont permis s’ils sont allumés dans un foyer extérieur et qu’ils respectent les règlements municipaux. Pour en savoir plus sur la réglementation, cliquez ici.

 

Avant d’installer un foyer extérieur, évaluez l’emplacement et la direction générale des vents. De plus, placez votre appareil sur une surface incombustible (béton, gravier, gazon), et non sur une surface en bois. Notez qu’il n’est pas permis d’alimenter un feu avec un accélérant autre que les allume-feu conçus pour les barbecues. En outre, vous ne pouvez utiliser votre foyer lorsque la SOPFEU interdit de faire des feux à ciel ouvert.

 

L’autorité compétente ou l’officier responsable des pompiers peuvent, en tout temps, exiger l’extinction ou procéder eux-mêmes à l’extinction de tout feu en plein air, lorsque les conditions ne sont pas respectées ou lorsque, de l’avis de ces personnes, le feu présente un risque pour la sécurité des personnes et des biens.

 

Afin d’éviter toute dépense inutile, il est important, avant d’acheter ou d’installer un foyer extérieur, de connaître les restrictions liées à son installation et les problèmes de nuisance que ces appareils peuvent occasionner, comme les émanations de suie ou de fumée.

 

Foyer à l’éthanol

Utilisés à l’intérieur ou à l’extérieur, les foyers à l’éthanol brûlent sans odeur ni fumée tout en dégageant une chaleur ambiante. Ils sont sécuritaires s’ils sont installés et entretenus selon les normes du fabricant.

 

Il existe plusieurs types de foyers décoratifs alimentés à l’éthanol. Cependant, des risques sont liés à l’utilisation de ces appareils. Avant de faire votre choix, assurez-vous que le modèle est homologué ULC.

 

Comment se débarrasser des cendres?

Rappelez-vous que les cendres demeurent chaudes très longtemps. Pour vous en débarrasser, déposez-les dans un contenant métallique placé à l’extérieur et à au moins 2 m de toute matière combustible. Le contenant doit être déposé sur une surface incombustible (gazon, pavé, pierre, etc.), et non sur un balcon en bois.

Infiltration d’eau et inondation

Lors de crues printanières, de pluies diluviennes ou d’autres caprices de dame Nature, des infiltrations d’eau ou des inondations peuvent malheureusement survenir.

 

En plus des appels d’urgence à effectuer auprès des services publics, il est important de protéger vos biens.

 

Vous devez également communiquer avec votre assureur pour signaler votre situation et pour prendre connaissance de l’indemnisation admissible.

 

De plus, vous devez informer la Ville et respecter l’avis d’évacuation le cas échéant.

 

Programme général d’aide financière lors de sinistres réels ou imminents

Si votre résidence principale n’est pas couverte par votre assureur, vous êtes admissible au Programme général d’aide financière lors de sinistres réels ou imminents administré par le ministère de la Sécurité publique du Québec.

 

Le montant de l’aide financière admissible correspond à :

  • 100 % des travaux d’urgence et des travaux temporaires admissibles après déduction de 500 $;
  • 80 % des dommages admissibles pour l’accès essentiel et la résidence principale, jusqu’à concurrence du coût de remplacement pour les dommages à la résidence, sans excéder 150 000 $.

 

Consultez les détails du programme.

 

Si vous êtes admissible, vous pouvez également télécharger et remplir les formulaires suivants :

 

Mesures pour éviter les inondations de sous-sol

Afin d’éviter tous les désagréments d’une inondation ou d’une infiltration, tout propriétaire devrait porter une attention particulière au bon état de fonctionnement et à l’installation réglementaire des éléments suivants :

  • Pompe d’assèchement
  • Propreté des bassins de pompe
  • Clapet antiretour
  • Gouttières
  • Garage en contre-pente
  • Fossés
  • Pentes de terrain
  • Murs de fondation (infiltrations)
  • Fenêtres du sous-sol

Pour en savoir davantage sur ces mesures, consultez la documentation.

 

Autres renseignements sur les indemnisations

Bureau d’assurance du Canada

Protégez-Vous

 

 

Installations électriques

Au Québec, les installations électriques tant résidentielles que commerciales relèvent de la Régie du bâtiment du Québec. Le Service de la sécurité incendie n’a donc pas l’autorité requise pour exiger qu’un propriétaire apporte des correctifs à ses installations électriques. Toutefois, pour obtenir de l’information ou faire une plainte sur des installations douteuses, rendez-vous sur le site de la Régie du bâtiment du Québec.

 

Quelques règles à suivre :

  • Ne surchargez pas les prises électriques en y branchant plusieurs appareils au moyen d’adaptateurs.
  • Ne dépassez pas 15 ampères par circuit électrique, à l’exception des circuits prévus pour la cuisinière, le chauffe-eau, la sécheuse et le système de chauffage.
  • Évitez de faire des nœuds dans les rallonges électriques et ne les placez pas sous un tapis.
  • Évitez d’agrafer ou de clouer une rallonge électrique le long des boiseries, de la passer derrière un radiateur ou de la coincer entre la porte et le cadre de porte.
  • N’utilisez pas de rallonges électriques effilochées ou endommagées et ne tentez pas de les réparer.
  • Vérifiez les prises afin de détecter d’éventuels bris.
  • Raccordez tout appareil de grande puissance à un circuit électrique conforme et prévu à cette fin et n’utilisez jamais de rallonge électrique avec ces appareils.
  • Débranchez toute rallonge électrique inutilisée.
  • Portez une attention particulière aux lumières dans les placards afin d’éviter que des matériaux combustibles ne viennent en contact avec une ampoule chaude.
  • Gardez une distance suffisante entre les rideaux et les appareils de chauffage (la norme d’Hydro-Québec est de 6 po).

Liquides combustibles et inflammables

Afin de minimiser les risques de propagation d’incendie et d’éviter les risques d’accident reliés à la manipulation de liquides inflammables, il est recommandé de ne conserver que de petites quantités de liquides inflammables ou combustibles à la maison.

 

Il faut toujours conserver les produits inflammables dans leur contenant d’origine. De plus, les contenants de liquides inflammables doivent pouvoir être fermés de façon hermétique.

 

Les bidons d’essence en plastique ne doivent être utilisés que pour l’entreposage extérieur.

Plan d’évacuation

Un plan d’évacuation en cas d’incendie peut sauver la vie des vôtres.

 

Comment mettre au point un plan d’évacuation?

  • Installez un détecteur de fumée à chaque étage de votre domicile et vérifiez-les régulièrement.
  • Dessinez un plan de votre domicile en prenant soin d’indiquer toutes les issues possibles de chaque pièce. Prévoyez une issue principale et une issue secondaire pour chaque pièce.
  • Veillez à ce que chaque membre de la maisonnée comprenne que s’il entend le détecteur de fumée ou que quelqu’un crie « Au feu! », il doit immédiatement évacuer.
  • Désignez un lieu de rencontre. Quelqu’un devrait être chargé d’appeler le 911.
  • Allez rencontrer les pompiers à leur arrivée pour leur indiquer que tout le monde est en sécurité.
  • Assurez-vous que chacun à la maison sait qu’il ne faut pas retourner dans un immeuble en feu. Les pompiers sont équipés et formés pour effectuer des sauvetages, pas vous.

 

Pratiquez votre plan d’évacuation

La pratique régulière est le meilleur moyen d’éviter la panique en situation d’urgence véritable. Assurez-vous que chaque membre de votre famille sait ce qu’il a à faire.

 

Autres renseignements

  • Un détecteur de fumée bien installé et fonctionnel devrait vous alerter suffisamment à l’avance pour vous permettre de quitter votre domicile en sécurité.
  • Avant d’ouvrir une porte pour sortir, touchez-la. Si elle est chaude, ne l’ouvrez pas! Sortez par l’issue secondaire. Si la fenêtre d’une pièce est trop haute pour servir d’issue, ouvrez-la et criez pour appeler à l’aide.
  • La fumée et la chaleur ont tendance à monter et l’air frais à rester au ras du sol. Pratiquez votre évacuation en rampant.
  • Si vous vivez dans un immeuble d’habitation, mettez au point votre plan d’évacuation en tenant compte de la procédure d’évacuation prévue par les gestionnaires de l’immeuble.
  • Si votre foyer compte une personne incapable d’évacuer sans aide, chargez quelqu’un d’aider cette personne.
  • Assurez-vous que votre gardienne connaît votre plan d’évacuation.

 

Guide du citoyen Que faire suite à un sinistre?

Ce guide, produit par l’Entraide intermunicipale de la sécurité incendie des Basses-Laurentides, s’adresse aux citoyens touchés par un sinistre (incendie, inondation, grands vents, etc.). Il permet de les aider à franchir les diverses étapes à suivre après un événement de ce genre, en leur proposant une démarche et en leur donnant une liste de plusieurs organismes utiles.

Consultez le guide

 

 

Ramonage de la cheminée

Le ramonage de la cheminée (et la vérification de ses composantes) est une responsabilité qui incombe à l’occupant ou au propriétaire. Il s’agit d’une activité importante pour prévenir les incendies, qui doit être effectuée au moins une fois par année, entre le 1er mai et le 31 octobre.

 

Grâce à la collaboration de ramoneurs de la région, vous pouvez obtenir un rabais de 10 $ sur votre prochain ramonage en présentant ce coupon.

 

Il est possible de vous inscrire à la liste de rappel annuel en cliquant ici. Pour retirer votre nom de cette liste, communiquez avec Daniel Dupras, chef de division prévention, au 450 434-5206, poste 5492.

 

Quelques conseils

  • Ne devrait être brûlé que le bois sec et de bonne qualité.
  • La cheminée devrait être ramonée dès que les dépôts de créosote accumulés sur les parois atteignent une épaisseur supérieure à 3 mm.
  • La base de la cheminée devrait être vidée régulièrement.
  • Les cendres chaudes devraient être déposées dans un contenant métallique avec fond surélevé et couvercle étanche, et rangées à l’extérieur loin des matériaux combustibles.
  • On devrait attendre un minimum de 48 heures avant de disposer des cendres, même si on croit qu’elles sont éteintes.
  • Les parois extérieures de la cheminée devraient faire l’objet d’une vérification régulière afin d’y déceler toute détérioration de la brique ou des joints de mortier ou encore des dommages à la couronne.
  • Une vieille cheminée ne servant plus à un appareil de chauffage ne doit pas être utilisée comme conduit d’évacuation pour une hotte de cuisinière ou une sécheuse.

Temps des Fêtes

L’arbre de Noël

  • Achetez un arbre qui vient d’être coupé; il restera vert plus longtemps et posera moins de risques d’incendie.
  • Un arbre ayant une plus forte teneur en eau est plus sécuritaire; vérifiez toujours s’il est frais avant de l’acheter. Si l’arbre est frais, très peu d’aiguilles tombent lorsqu’on le frappe contre le sol. Les aiguilles devraient se relier, et non se casser, et la résine sur la souche devrait être collante.
  • Placez l’arbre dans un support à pattes bien espacées pour un meilleur équilibre et ayant un gros réservoir d’eau dans lequel la base du tronc doit être immergée. Surveillez le niveau d’eau dans le réservoir.
  • Installez l’arbre loin de toute source de chaleur, telle qu’un radiateur, un poste de télévision, un foyer, un conduit de chauffage et une fenêtre ensoleillée. N’obstruez pas les portes et les fenêtres.
  • Ne mettez jamais de bougies allumées dans l’arbre.
  • Sortez l’arbre de la résidence immédiatement après les Fêtes.

 

Les décorations

  • Choisissez des décorations qui sont ininflammables, non combustibles et non conductrices.
  • Si vous avez des enfants ou des animaux domestiques, n’utilisez pas de décorations trop petites.
  • Évitez d’utiliser des cheveux d’ange et de la neige en aérosol, qui forment un mélange pouvant être très combustible.
  • Ne mettez pas de décorations métalliques sur l’arbre. Si elles entrent en contact avec des fils électriques défectueux, elles présenteront un risque d’électrocution.

 

Les lumières

  • Utilisez exclusivement les jeux de lumière certifiés par la CSA.
  • Utilisez les jeux de lumière qui conviennent à l’environnement. Les jeux de lumière d’intérieur ne doivent pas être utilisés à l’extérieur, parce qu’ils ne sont pas dotés de raccordement à l’épreuve des intempéries. Rappelez-vous également que certains jeux de lumière d’extérieur dégagent trop de chaleur à l’intérieur.
  • Vérifiez tous les jeux de lumière avant de les utiliser. Vérifiez s’il y a des ampoules craquelées ou des fils effilochés, brisés ou nus. Jetez les jeux défectueux.
  • N’utilisez pas d’ampoules électriques sur les arbres métalliques. Un système électrique défectueux pourrait mettre l’arbre sous tension et électrocuter toute personne qui entre en contact avec l’arbre. Illuminez plutôt les arbres métalliques à l’aide de projecteurs placés à une bonne distance de l’arbre et hors de portées de tous.
  • Éteignez toutes les décorations illuminées avant de vous coucher ou de sortir.

 

Les bougies

  • Placez les bougies sur une surface stable, loin de tout article qui pourrait s’enflammer.
  • Ne laissez pas de bougies allumées sans surveillance.
  • Placez les bougies loin des courants d’air et des rideaux et hors de portée des enfants et des animaux domestiques.
  • Éteignez les chandelles avant de quitter la pièce ou d’aller au lit.

 

Le foyer

  • Les emballages, tels que boîtes et cartons, ne doivent pas être brûlés dans le foyer. Ils se consument trop rapidement et produisent trop de chaleur pour ce genre de construction.
  • Ne suspendez pas de bas de Noël sur le manteau du foyer quand vous y faites un feu.
  • Placez toujours un pare-étincelles en avant du foyer afin de vous protéger contre les étincelles qui s’échappent.
  • N’utilisez jamais d’essence ou tout autre liquide inflammable pour allumer un feu de foyer.
  • N’utilisez que du bois desséché ou sec.
  • Ne laissez jamais le foyer sans surveillance ou le feu se consumer.
  • Ramassez régulièrement les cendres. Placez-les dans un contenant de métal et entreposez-les à l’extérieur, loin des matières inflammables.
  • Ne vous servez pas de l’arbre de Noël comme bois de chauffage.

 

Les prises murales

  • On a souvent tendance à surcharger les prises murales durant la période des Fêtes. Il s’agit là d’une pratique non sécuritaire, même pour une courte période de temps.
  • Vérifiez tous les fils avant de vous en servir. Utilisez des fils certifiés par la CSA. Vérifiez s’il y a des raccords desserrés ou des fils effilochés ou nus. Jetez les fils défectueux. Lisez les instructions du fabricant afin de connaître la façon sécuritaire d’utiliser les fils.
  • Introduisez complètement les fiches dans les prises. Un mauvais contact pourrait causer une surchauffe ou une électrocution.
  • Afin d’éviter toute surchauffe, n’enroulez pas la rallonge et ne la mettez pas dans un tas lorsque vous l’utilisez et ne la faites pas passer sous un tapis.

 

Quelques idées-cadeaux

  • Détecteur de fumée
  • Détecteur de monoxyde de carbone certifié
  • Extincteur d’incendie ABC
  • Éteignoir
  • Appareil ménager contrôlé par thermostat conçu spécialement pour la grande friture