Poules en milieu urbain

Vers la garde de poules en milieu urbain à Blainville

Un projet citoyen

En 2017, des citoyennes et citoyens de Blainville faisant partie du groupe Pour la légalité des poules à Blainville ont rencontré le maire et les représentants de la Ville afin de présenter un projet en vue d’autoriser la garde de poules en milieu urbain sur le territoire blainvillois.

 

Au Québec, le mouvement en faveur des poules urbaines prend de l’ampleur. Sur la couronne nord, les villes de Terrebonne et de Boisbriand ont déjà emboîté le pas.

 

Pourquoi garder des poules chez soi?

  • Les poules contribuent à réduire notre empreinte écologique.
  • Les propriétaires de poules ont accès à des œufs frais et nutritifs produits chez eux (selon la nourriture offerte aux poules).
  • La garde de poules comporte un volet éducatif dont peuvent notamment bénéficier les enfants.
  • Le fumier de poule est un excellent fertilisant pour le jardinage.
  • Le contact avec les poules constitue une forme de zoothérapie, particulièrement chez les personnes aînées.

 

Le sondage

Avant de s’engager dans l’élaboration d’un règlement, la Ville de Blainville a voulu connaître l’opinion des Blainvilloises et Blainvillois. La Ville a donc mandaté la firme Aramis pour réaliser une enquête.

 

Du 28 août au 15 septembre 2017, la population a été invitée à répondre à un sondage en ligne concernant un éventuel règlement autorisant la garde de poules en milieu urbain à Blainville. Le sondage comportait des éléments qui seront intégrés dans la réglementation ainsi qu’une foire aux questions permettant aux citoyennes et aux citoyens de voter en toute connaissance de cause.

 

En tout, 717 questionnaires ont été déclarés valides (ex. : codes postaux à l’intérieur des limites géographiques de Blainville).

 

La grande majorité des répondants, soit 76 %, s’est dite favorable à l’adoption éventuelle d’un règlement autorisant la garde de poules en milieu urbain.

 

Dans un communiqué diffusé le 16 novembre 2017, la Ville de Blainville a dévoilé les résultats du sondage et indiqué son intention d’aller de l’avant. L’adoption d’un règlement est prévue en 2018.

 

Que contiendra le règlement?

La Ville s’est engagée à intégrer les éléments suivants dans son futur règlement :

  • Obligation d’obtenir un permis (moyennant des frais) autorisant la possession de trois à cinq poules.
  • Obligation de suivre une formation.
  • Obligation de respecter le voisinage (bruit, odeurs) et d’observer des normes strictes en matière d’entretien du poulailler.
  • Obligation de se procurer les poules dans un couvoir certifié, une meunerie ou une coopérative.
  • Possibilité de révoquer un permis en cas de non-conformité.
  • Possibilité d’avoir un seul poulailler par terrain.
  • Obligation de garder les poules dans le poulailler.
  • Obligation de posséder une maison unifamiliale.
  • Interdiction de posséder un coq.
  • Interdiction de vendre des œufs.
  • Toute autre disposition jugée opportune par le conseil municipal.

Une consultation aura lieu dans le cadre du processus d’adoption du règlement.

 

Le conseil municipal se réserve le droit de procéder à une évaluation du projet après la première année d’entrée en vigueur du règlement.

 

Pour en savoir davantage, veuillez prendre connaissance de la foire aux questions.